Game of Thrones : le debrief de la saison 5 lieu par lieu [2]

Avec un peu de retard (mais beaucoup de réflexion et de recul) , voici la suite de mon debrief de la saison 5 de Game of Thrones. Trois mois après la diffusion du dernier épisode, que peut-on dire de ce cinquième volet de la série adaptée du best-seller de G.R.R. Martin? Mérite-t-elle l’Emmy Award de la meilleure série dramatique obtenu après cinq nominations?  Et surtout, que peuvent bien nous réserver les showrunners pour la saison 6 qui cette fois, c’est sûr, dépassera le point où s’est arrêté l’auteur dans son récit ? Lieu par lieu, c’est l’heure (tardive) du debrief !

image (5)
what-cersei-lannisters-walk-of-shame-tells-us-about-our-culture-884-1434375003Shame on you

Tel est pris qui croyait prendre. Il n’aura pas fallu longtemps pour que les magouilles de Cersei lui retombent sur le coin de la figure. Après avoir donné énormément de pouvoirs au Grand Moineau, Cersei fait en sorte que Margaery se fasse arrêter. Une manœuvre que la matriarche Olenna ne peut pas contrer… Sauf qu’avec l’aide de Littlefinger, elle parvient à … Euh, non, en fait, Cersei se fait avoir par Lancel, son cousin devenu sbire de la Foi. Olenna peut aller se rhabiller. Donc Cersei est arrêtée pour inceste et meurtre du roi Robert. Si, si. Il était temps. Et une fois bien humiliée par des septas qui la tapent à coup de louche, la voici contrainte de marcher entièrement nue dans les rues de King’s Landing pour rejoindre le château où son fils fait une grève de la faim. Non, décidément, c’est trop. On en vient presque à ressentir de la pitié pour ce personnage qui l’a peut-être bien cherché… Mais à ce point ?

Une des plus belles intrigues de la saison, mais pas sans défaut. On ne comprend rien à ce que font Olenna et Litlefinger. On se demande même pourquoi ce dernier est rentré. Et le motif de l’arrestation de Margaery semble un peu léger. « Ouh, la menteuse, elle savait que son frère était gay »… En gros. Mais la performance de Lena Headey en reine déchue, devant subir les pires humiliations reste une des meilleures de la saison. Si ce n’est LA meilleure. Dommage que les Emmys aient préféré récompenser Peter Dinklage (alors que c’était beaucoup moins mérité…)

image (2)sansa wedding
Burn, baby burn

Sansa fait un mariage malheureux. Un de plus. Mais au moins, elle a droit a une belle robe. Comme d’hab. Séquestrée, elle se décide après un long moment à faire appel à Brienne. Sauf que la femme-chevalier a appris que Stannis était dans le coin, et elle a quelques comptes à régler avec lui. Un roi qui doit faire face à plusieurs déconvenues : après avoir brûlé sa fille, il perd tout. Comme quoi, au jeu du Lord of Light, on ne gagne pas à tous les coups…

Tout s’enchaîne trop vite dans cette partie du monde, et on a du mal à s’attacher aux personnages. Une fois passée le choc du viol de Sansa, il ne se passe plus grand chose pour elle. Elle qui semblait vouloir se venger se complaît dans la passivité. Un point commun avec Brienne, qui … attend. De son côté Stannis prend une décision totalement illogique avec le développement de son personnage et se retrouve défait et mort en moins de temps qu’il ne faut pour dire « R’hlor »… On n’a pas tout compris, et on reste clairement sur notre faim. Pour ces intrigues, c’est mal de comparer… mais le bouquin est dix fois plus captivant, et maîtrisé.

image (4)jon snow mort
Tu quoque mi fili

Pendant que Stannis chevauche vers le Sud, Jon part au Nord, dans l’espoir de sauver quelques sauvageons partis se réfugier à Hardhome, un port bien au-delà du Mur. Sur place, il tente de convaincre un maximum d’entre eux de le suivre, mais il est déjà trop tard. Les Marcheurs Blancs débarquent et causent un véritable massacre. Jon se révèle durant l’affrontement, capable de mettre à bas un des monstres avec son épée, Long Claw. De retour sur le Mur, rien ne va plus. Sam, en danger, décide de partir pour devenir un Mestre. Seul, Jon fait face à l’hostilité de ses Frères. Jusqu’à ce que plusieurs d’entre eux décident d’en finir avec ce Lord Commandant qui les mènent, pensent-ils, droit au mur. Même Olly participe à l’assassinat, c’est dire !

Hardhome et sa bataille ont marqué les esprits pour de très bonnes raisons. Quel bonheur d’assister enfin à une séquence digne de la série dans cette cinquième saison. On en a beaucoup parlé et on en entendra encore beaucoup parler à l’avenir. Une réussite sur tous les points. Par contre… la mort de Jon est désespérante. La comparaison avec le bouquin joue clairement en la défaveur de la série. Toute la charge émotionnelle que contenait l’événement part en fumée devant la rancœur qu’on peut deviner chez Ser Alisser Thorne. Et ce panneau « Traitor »… Non mais on nous prend pour des buses. C’est nul. Et la saison finit sur cette nullité. C’est bien dommage.

image (8)jaime myrcella
Baiser mortel

Jaime et Bronn débarquent comme des roses dans le château privé du grand seigneur local (équivalent d’un roi à King’s Landing). Mais comme ils sont « bien » déguisés personne ne les arrête. Alors bien sûr, ils arrivent au même moment que les Aspics des sables, qui ton décidé de tuer Myrcella le jour ou papa/tonton vient la chercher. S’en suit une course-poursuite débile entre une ado pas futée, un chevalier manchot et des gonzesses avec des tétons sur leurs armures… Faîtes entrer l’accusé : Bronn, qui trouve le moyen de presque mourir et presque baiser dans les geôles, avant de se prendre un uppercut dont personne ne sait le nom… Vous n’y comprenez rien? Moi non plus. Je sais juste qu’à la fin, Myrcelle fait une déclaration lannisterodégueu à son papa/tonton et puis… meurt. Nous voilà sauvés.

Pire intrigue de la saison, immense gâchis. Du remplissage, du vite fait mal fait, de la merde scénaristique. Heureusement que l’Espagne est belle, et que ses décors nous en mettent plein les yeux.

image (9)arya kills meryn
Aveuglée par la vengeance

Arya continue sa formation à la Maison du Noir et du Blanc. Elle découvre comment les sans-visages peuvent en changer autant qu’ils veulent et surtout, retrouve une vieille connaissance dans les rues de Braavos, qu’elle prend un malin plaisir à énucléer et larder de coups de poignards. En guise de vengeance, on a rarement vu plus beau. Mais comme c’est pas bien, elle finit aveugle. Boooouuuuh!

Mis à part le moment fort sympathique de pure jouissance revancharde, Arya n’a pas brillé cette saison par l’intérêt de ses intrigues. Il faudrait que ça avance plus vite l’année prochaine.

image (7)daenerys flight
Si vous passez pas la case départ

Daenerys rencontre Tyrion, bien aidée en celà par la réouverture des arènes de combats (comme quoi). Le petit homme a à peine le temps de la briefer sur la manière de gérer son royaume que la voilà déjà partie à dos de dragon. Elle n’a plus qu’à se faire capturer par des dothrakis (quoi… encore?!?!) et Tyrion n’a plus qu’à gouverner avec Varys à ses côtés (quoi… encore?!?!)

Dany monte sur son dragon. C’était attendu, mais qu’est ce que c’est bon. Une très belle scène mais là encore, il faudrait que les choses avancent pour elle. Parce qu’elle n’est pas loin de ne jamais voir Westeros à ce train là. On tourne légèrement en rond, mais peut-être pour mieux sauter.

HBO a annoncé sa volonté de réaliser au moins huit saisons de Game of Thrones. Face à la baisse de qualité des intrigues (mais pas des décors, ni des musiques, ni du jeu des acteurs), une question se pose : la série ne va-t-elle pas atteindre dès la sixième saison ce qu’on appelle souvent « la saison de trop »? Difficile à dire. Pour la première fois, les créateurs devront se passer du bouquin pour imaginer ce qu’il arrive à leurs personnages. Une discipline dans laquelle ils se sont révélés plutôt faibles jusque là : chaque intrigue nouvelle ou modifiée de la série souffre d’un manque de cohérence, de trop de voyeurisme ou de simplicité dans le traitement. Attention aussi à la surenchère dans le gore. Au-delà de ces points, il faut remarquer la maîtrise parfaite de la grandiose séquence de fin de l’épisode 8. La bataille de Hardhome est une des plus belles de Game of Thrones. Tout n’est donc pas perdu. Les premières annonces de casting laissent espérer beaucoup de bonnes choses. Réponse en avril 2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s