Comic con’ Paris : à la poursuite de San Diego

Comic con’ : sans doute une des expressions les plus excitantes pour tout aficionado à la pop culture. Dans les esprits, elle est synonyme de bande-annonces exclusives, de panels passionnants, de cosplayeurs déchaînés  et parfois d’annonces inattendues de casting ou même de production. Un week-end de juillet dont on parle partout dans le monde, mais plus pour les films et séries que pour les comics… alors qu’ils sont l’essence même de l’événement. Tous les ans depuis 1970, San Diego devient la capitale des super-héros et des univers fantastiques.

Mais depuis quelques années, une convention du même nom a lieu à Paris. L’ampleur et l’impact sont (beaucoup) moins importants qu’au pays de l’Oncle Sam, pourtant chaque édition de la Comic con’ parisienne apporte son lot de nouveaux visiteurs. Retour sur un développement d’une dizaine d’années, sur les traces de l’illustre con’ de San Diego.

2007-2008
~ KULTIMA, la naissance ~

logo-kultima-gris

« Le premier festival des cultures de l’imaginaire » : c’est ainsi que la l’aventure Comic con’ à la française a débuté, sous un autre nom, au mois de novembre 2007. Le festival est tout nouveau. Il s’installe au parc d’expositions de Paris-Nord Villepinte, dans une moitié du modeste hall 4 (« seulement 10 000 m²), en même temps que la « Chibi Japan Expo ». À l’époque, les organisateurs présentent cet espace comme idéal pour accueillir un festival « intimiste mais ambitieux ». Et c’est un succès : 18 000 visiteurs se déplacent pour découvrir les deux salons organisés conjointement.

L’année suivante, Kultima monte en grade. Le festival rejoint la  Japan Expo principale, début juillet, dans les hall 4 et 5 du parc d’expositions. L’événement dans sa globalité attire 120 000 amateurs de la culture nippone et des univers imaginaires. De quoi gagner en visibilité, et revoir les ambitions à la hausse…

2009-2013
~Sous l’égide de la JAPAN EXPO ~

logo-comic-con

En 2009, Kultima devient la Comic Con’, en référence à l’illustre modèle américain. Jamie Bamber, de la série Battlestar Galactica, est le premier invité « star » de cette nouvelle formule, toujours liée à la Japan Expo. Des auteurs de comics sont également présents, mais aucun nom de grande envergure. Clairement, à côté de San Diego, la Comic Con’ Paris fait pâle figure.

D’année en année, le festival grandit. On trouve aussi bien les habitués dans les allées que sur les scènes : Simon Astier et sa série Hero Corp sont mis en avant en 2010 et 2011 ; les webséries comme Le Visiteur du futur ou Noob, qui gagnent en notoriété, sont également représentées à plusieurs reprises. La production française n’a pas à se plaindre, la Comic Con’ lui fait la part belle.

Au bout de cinq saisons, les organisateurs décident de dissocier la Comic Con’ de la Japan Expo. Un schisme qui ne sera pas sans conséquence : en 2014, les fans en sont privés..

2015-2016
~COMIC CON’, l’indépendance ~

comic-con-2015-logo

Octobre 2015 : c’est le grand retour, et pas n’importe comment. Plus d’invités, plus de dédicaces, un nouveau lieu – la grande halle de la Villette – et, nous promet-on, un nouvel état d’esprit.

Frank Miller (Batman : Dark knight, Daredevil, Sin city), James Marsters (Smallville, Buffy), Louis Leterrier (Le Choc des titans, Insaisissables), Joann Sfar, Shawn Ashmore(X-men), Krysten Ritter (Jessica Jones, Breaking Bad) et Carrie-Anne Moss (Jessica Jones, Matrix) : le line-up de cette édition du renouveau a de quoi faire frémir même ceux qui n’y connaissent pas grand chose. Seul hic, mais d’importance : Maisie Williams (Arya dans Game of Thrones) annule sa venue à la toute dernière minute, laissant sur le carreau des fans pour le moins mécontents. Un incident qui ne gâche pas la fête : pour cette première, la Comic Con’ rassemble 30 000 visiteurs.

Au site Actualitté, le directeur de l’événement, Pierre-Yves Binctin, déclarait suit à cette première réussie : « Au vu des retours enthousiastes des fans et des artistes présents, nous avons réussi et fait de ce Comic Con’ un moment inoubliable. Le premier festival d’une longue série de Comic Con’ français, dans la lignée de New York Comic Con ou du C2E2 de Chicago ». On remarque que San Diego, même pas mentionné, semble encore hors de portée.

~ Et alors, quoi de neuf en 2016 ? ~

La prochaine édition du Comic Con’ aura lieu du 21 au 23 octobre prochain.

Au programme, des dédicaces (voir la liste des invités ci-dessous) mais aussi des activités ludiques: escape Rooms, Rollier Blaster et… un coussin péteur géant. Pourquoi ? On se le demande encore.

Plus sérieux, un tournoi de cosplay sera également proposé, avec des jurés/costume designers aussi prestigieux que LeeAnna Vamp,  Stephanie Maslanski (Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage) et Ann Foley (Les Agents du S.H.I.E.L.D).

Côté cinéma, outre les rencontres avec Michel Hazanavicius (The Artist, OSS 117) et Joe Dante (Gremlins) et la présentation du nouveau Luc Besson, Valérian et la cité des mille planètes, plusieurs projections permettront de découvrir de grands films en exclusivité, notamment le nouveau film de Denis Villeneuve. Mais la star incontestée sera sans doute Doctor Strange, le nouveau Marvel, qui sera projeté quelques jours avant sa sortie officielle. Une avant-première ++, en somme.

Les invités : Rebecca Romjin (X-Men), Joe Dante (Gremlins), Katie Cassidy (Arrow), Dominic Purcell (Prison Break, Legends of Tomorrow), William Simpson (Game of Thrones), Eliza Dushku (Buffy Contre Les Vampires), Pierre Christin et Jean-Claude Mezières (Valerian et Laureline), Mirko Colak (Red Skull), Chad Hardin (Harley Quinn), Erik Larsen (Savage Dragon), Terry Moore (Strangers in Paradise), Tony Moore (The Walking Dead), Greg Pak (X-Men et Hulk), Marcus To (Red Robin et Batwing).

Plus d’informations sur le site de la Comic Con’

Un programme alléchant, mais qui n’éclipse pas celui de 2015. Se pose alors une question qui doit tarauder les organisateurs : la Comic Con’ ne courrait-elle pas déjà le risque de stagner, alors qu’elle vient tout juste de prendre son indépendance ? Bien malin celui qui pourra y répondre, mais une chose est sûre : San Diego est encore à des années lumières…

Dure, dure concurrence

En partant à la recherche d’informations sur l’historique de la Comic Con’ Paris et sur sa prochaine édition, un article du site Comicbox a retenu mon attention. L’auteur y compare l’offre des événements consacrés aux comics en France par rapport à leur prix. Et le rapport de force n’est clairement pas en faveur de la Comic Con’.

Pour un nombre d’invités similaire, la concurrence*, qu’elle soit parisienne ou provinciale, propose des tarifs beaucoup plus attractif… quand il ne s’agit tout simplement pas de gratuité comme à Lille. Un fait que l’auteur  trouve difficile à avaler. Il conclut ainsi son analyse :

Mais un Comic Con, avant d’être un format, c’est un standard. Un des partenaires de l’événement nous confiait que tout cela manquait un peu d’âme. Ce qu’on nous propose là, ce n’est pas rien. Ce serait réécrire la réalité que de prétendre le contraire. Mais est-ce que, pour le prix et pour la cible, le Comic Con Paris propose vraiment 30% de plus de contenu que la concurrence ? Le 2ème plus grand coussin péteur au monde peut-il pallier à l’absence relative (à ce jour et sous réserve d’ajout au programme) de vendeurs spécialisés ? Peut-on comprendre que la partie purement comics puisse être comparable à celles de structures associatives, dans des villes moins centrales ?

Voilà peut-être une piste de réflexion pour les organisateurs : redonner au terme « comics », présent dans l’intitulé, toute son importance, et mobiliser toujours plus de moyens dans cette direction… sans négliger pour autant le reste. Car aujourd’hui, les séries et le cinéma sont plus que jamais le nerf de la guerre.

*Paris Comics Expo, avril 2016 ;  Toulouse Game Show, 26 et 27 novembre ; Comic Gone à Lyon, …mai 2016 ; Lille Comics Festival, 24 et 25 septembre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s